Tandis qu'elle s'en va, lui, un petit animal blessé et véhément

Tout à l’heure, entre eux, ça avait failli être la grande acclamation rouge à l’intérieur, extatique, avec inflammations corporelles, cardiaques, mentales, simultanées. Et puis tout le feu d'amour, partout. Même les arbres du parc, autour, se cabraient. Hélas, leurs lèvres, à elle comme à lui, avaient été aussi malhabiles que labiles et s’étaient loupées, de bien peu en plus. Mauvaise pioche. Grand naufrage d’une première fois. Leurs mains blanches, si naïves (quoique, finalement pas tant que ça), s'étaient tenues, juste tenues, furtivement tenues. Au milieu, un sourire bête et béat et des yeux épouvantés d'oser. Ça avait été le commencement d'un vertige, déjà, ce coup des mains touchantes. Un premier essai d'enfant de piétiner au plus vite l'interminable enfance pour, enfin, se sentir devenir souverainement eux. À part entière, des adultes devenus, au vu et au su de tous. Là, elle s'en va. Le vent chaud …

Lire la suite ...

Après peindre, un soir

Quelques petites pensées disparates, venues après avoir peint, un soir : En art, du côté du regard esthète, le moment de la décision. Entr’aperçue la charge émotionnelle d’un acheteur, l’autre jour, alors qu’il se décidait pour un tableau. Ressenti fortement comme chez lui cette décision exauçait tout à fait sa faim de peinture… Cet espèce de “oui” franc, décidé, ému. Debout, les genoux bloqués, bras croisés, œil autoritaire. Ma joie également lorsque, passant, quelques années après, voire quelques décennies, je constate que tel ou tel tableau continue de nourrir son monde, qu’il s'est installé, confortablement, durablement, dans l’univers de la pièce à vivre. Je sens alors qu'il s’est formé, à son sujet, une certaine qualité de présence, une habitude dans la réception des coups d’œil, souvent lancés en passant ou dans les moments de pause. Parfois même, un renforcement par des regards qui …

Lire la suite ...

À Amsterdam

Samedi. Les faïences de Delft ont tiré leur bleu jusque-là, à Amsterdam. Après une visite émue au Van Gogh Museum, marché tout le jour. C’est le plus souvent le long de canaux où l’eau noire reflète et mélange tout ce qu’elle trouve. Presque toujours, le ventre des péniches, les amoncellements des briques des immeubles et des feuilles des arbres du premier automne, ondulent de concert. Et c'est toujours, aussi, les jeux de blancs dans le ciel bleu. De part et d’autre, la cadence appliquée des croisées escalade les murs couleur de vieux rouge, de noir et parfois même de rose ou de blanc des façades. Au sommet des pignons, ouvragés ou simples, les crochets, au bout des poutres de levage, pendent comme autant de becs d’oiseaux à l'attache. Il fait beau et doux, voire même presque chaud au soleil. Des nuages d’un blanc pur …

Lire la suite ...